Actualités

Police de Proximite

Rapport accablant de la Cour des comptes

La Cour des comptes vient de rendre un rapport inquiétant sur la police de proximité et les polices municipales. Les contradictions et les absurdités de la nouvelle Loi sur la police, à laquelle le MCG s’était opposé au travers d’un référendum, apparaissent en pleine lumière. Le temps nous a donné raison.

Parmi les points forts soulevés par la Cour, il y a « l’absence d’homogénéité dans les prestations offertes aux citoyens », des « activités répressives variant d’une commune à l’autre », des « axes prioritaires et objectifs non cohérents ».

Aujourd’hui, la sécurité de proximité n’est pas assurée de manière cohérente à la population. La police cantonale manque de moyens alors que les effectifs municipaux sont parfois pléthoriques et mal répartis sur le territoire pour des objectifs mal définis.

La nouvelle loi sur la police a abouti, entre autres absurdités, à créer ce doublon.

Vers une police de proximité unique

Pour y remédier, la Cour des comptes recommande la mise en place d’une police de proximité unique. Le Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé est reconnaissant de l’important travail fourni par la Cour des comptes, il en accepte la recommandation. Le conseiller d’Etat (MCG), Mauro Poggia, indique qu’il définira, d’entente avec les partenaires, un calendrier et une feuille de route.

Ce qui nous préoccupe avant tout, c’est que la sécurité des citoyens soit assurée de manière optimale.

Ana ROCH, vice-présidente du MCG
François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

 

Image
Imprimer